Éric Herson-Macarel lit 'Guerre et Paix' de Léon Tolstoï

52 hrs 19 mins

Livre audio disponible sur Audible.fr

"À mesure que nous nous enfonçons dans les recherches des causes et que nous discernons chaque cause isolément ou la série des causes, elles se présentent à nous également justes en soi, et également fausses, par leur insignifiance en comparaison de l’énormité de l’événement, et leur insuffisance (sans la participation de toutes les autres causes concordantes) pour produire ce qui est arrivé." Léon Tolstoï, Guerre et Paix

Volume 1 : 12 h et 30 min

"Russie, début du XIXe siècle. À l'Ouest de l'Empire, les guerres napoléoniennes font rage et se rapprochent dangereusement des frontières. De Moscou à Saint-Pétersbourg, la noblesse et la grande bourgeoisie vivent inconscientes du danger, et organisent dîners et bals. Ainsi le comte Rostov qui s'apprête à célébrer la fête de sa fille Natacha ; du prince André Bolkonski et de sa jeune épouse, Lise, enceinte ; de Pierre, fils illégitime du comte Besouklov ; de Nicolas Rostov et de sa cousine Sonia, follement épris l'un de l'autre... Leurs vies insouciantes vont bientôt basculer à l'annonce de l'entrée en guerre de la Russie aux côtés de l'Autriche. Aux joies futiles de la paix vont bientôt succéder les affres et les souffrances de la guerre, aux ors des bals, le rouge du sang et aux musiques des danses celui du canon et de la mitraille.

Guerre et Paix a été consacré comme le meilleur roman de tous les temps".

Volume 2 : 14 h et 3 min

"À la suite du traité de Tilsit, la paix semble à nouveau s'établir durablement en Europe. Et chacun de retourner à ses occupations d'avant-guerre. Les bals, les fêtes, l'insouciance des vies reprennent de plus belle, d'autant que beaucoup ont vu la mort de près et sont revenus auréolés de gloire. Les alliances entre les familles se nouent et se dénouent au gré des amours. Chacun pousse ses pions pour trouver le bon parti au mépris des autres même de ses anciens camarades de guerre. Tel Dolokhov qui, amoureux de Sonia, cherche à éloigner Nicolas par tous les moyens même les plus méprisables. Certains se cherchent un nouvel idéal. Ainsi Pierre, qui - après avoir suivi l'enseignement maçonnique - veut libérer ses terres du servage. Mais trompé par un intendant indélicat, il ne s'aperçoit pas que ses décisions sont plus néfastes que bénéfiques.

Avec la paix, la vie a repris pleine de futilités et bien loin des misères et des horreurs de la guerre !"

Volume 3 : 14 h et 20 min

"1812. Napoléon rompt brutalement la paix avec la Russie. Les russes, pris de court, n'ont d'autre choix que de se retirer précipitamment, évitant tout contact avec l'ennemi. Finissant, sous la houlette de Koutousov, par se réorganiser, ils livrent la plus terrible des batailles de l'épopée napoléonienne : la victoire de la Moskowa pour les uns ou de Borodino pour les autres, faisant plus de 70.000 morts dont beaucoup d'officiers, de généraux, de maréchaux renommés et laissant la grande armée de Napoléon exsangue et épuisée. Les troupes russes, quant à elles, parviennent à se replier en bon ordre ouvrant, au grand dam de leur chef, la route de Moscou aux français.

Dans la ville c'est la panique. La population civile fuit, emportant tout ce qu'elle peut, laissant une ville déserte en proie au pillage, encombrant les routes et gênant les mouvements de son armée. Les français entrent triomphants dans Moscou..."

Volume 4 : 11 h et 26 min

"L'immensité de la steppe, l'avidité et la fatuité française précipitent la Grande Armée vers la défaite. Koutousov, en fin stratège, ne fait qu'accompagner la décomposition de l'adversaire.

À la suite de plusieurs défaites dues à une totale impréparation, les Français n'ont d'autre choix que de quitter Moscou et de se replier dans le plus grand désordre, harcelés par des groupes de partisans, suivis de près par les troupes russes et abandonnés par leur empereur. Koutousov assiste, en économisant ses troupes, à ce piteux spectacle. Les morts jonchent les routes et les prisonniers sont abandonnés ou massacrés. La prudence et la victoire de Koutousov ne sont pas récompensées. Accusé de refuser le combat, on le met à la retraite. Les revanchards veulent une victoire sanglante.

Et nos héros dans tout cela ? Ils vont vers leurs destinées au gré des tournants de l’histoire".

Audiobook available on Audible.com

Éric Herson-Macarel lit Guerre et Paix | Léon Tolstoï